FLAGSHIP PUBLICATION
Share
SHARE

Digitizing workers’ payments for economic recovery and decent work Example: Senegal

This study presents a unique perspective, comparing concrete experiences from large companies to small- and medium-sized businesses.

It was conducted with workers in a variety of categories: employees, seasonal workers, day labourers, freelance workers, producers and livestock breeders. It offers recommendations for all actors in the ecosystem. Its objective is to increase the impact of payment digitization on workers’ well-being and inclusion and to improve business productivity and growth.

This study was completed as the world confronted the global COVID-19 pandemic. In this crisis context, protecting everyone is the only priority. As a consequence, workers’ payments – in cash or digitally and beyond the complexities of managing them – become both an economic and a public health issue.

The regional Central Bank of West African States (CBWAS) responded quickly, bringing together the mobile payment actors in Senegal to encourage the use of electronic payments. Eight key measures were developed in March 2020. They include prohibiting fees for money transfers of less than 5,000 FCFA and reducing, if not eliminating, transaction fees. These measures seek to encourage the populations to make greater use of digital payment methods and, thus, limit the pandemic’s impact on the Senegalese economy.

Business case studies

Downloads


French translation available below


Numérisation du paiementdes travailleurs pourla relance économiqueet le travail décent. Exemple du Sénégal

Cette étude offre une perspective unique de comparer desexpériences concrètes de la grande entreprise à la PME.

Ellea été menée auprès de travailleurs aux statuts variés : salariés,saisonniers, journaliers, indépendants, producteurs et éleveurs.Elle propose des recommandations à l’attention de l’ensembledes acteurs de l’écosystème. Elle a pour objectif de renforcerl’impact de la numérisation des paiements sur le bien-être etd’inclusion pour les travailleurs, l’amélioration de la productivité etla croissance des entreprises.

Il est à noter que la finalisation de cette étude s’inscrit dansune période où le monde entier fait face à la pandémie de laCOVID-19. Dans ce contexte de crise, la protection de l’ensembledes populations est la seule priorité. Dès lors, le paiement destravailleurs - en espèces ou en digital - au-delà de leur complexitéde gestion - devient un enjeu aussi bien économique que desanté publique.

C’est ainsi que la Banque Centrale régionale (BCEAO ) a réagi trèstôt en réunissant les acteurs du paiement mobile au Sénégalpour encourager l’utilisation des paiements électroniques.3Dès mars 2020, 8 mesures phares ont été éditées, imposant lagratuité des transferts d’argent d’un montant inférieurs à 5000FCFA et la baisse voire la gratuité des frais de transactions. Cesmesures visent à encourager les populations à utiliser davantageles moyens de paiement digitaux et ainsi limiter l’impact de lapandémie sur l’économie sénégalaise.

Études de cas d’affaires

Downloads